Les services de l'État en images

Déplacement du Délégué interministériel à la sécurité routière

 

M. Emmanuel Barbe, Délégué interministériel à la sécurité routière, était en déplacement à Nice jeudi 7 janvier 2016.

Le bilan provisoire 2015 dans les Alpes-Maritimes est de 56 morts, soit le même nombre de personnes décédées qu’en 2014. Nul ne peut s’en satisfaire !

La visite du Délégué interministériel a donc permis d’examiner les pistes de progrès à l’occasion d’une table ronde avec les acteurs départementaux de la sécurité routière :

- analyse des accidents survenus en 2015, idées innovantes pour des actions de sécurité routière, gestion de la voirie, contrôles automatisés, évolutions souhaitables de la réglementation, etc.

M. Barbe a tenu un point presse au cours duquel il a notamment annoncé la fin de l'impunité des conducteurs de véhicules immatriculés en Italie flashés par des radars français et réciproquement.

Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions relevées (50% en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l’étranger, alors qu’ils ne représentent que 5% du trafic.

En 2015, près de 414 000 infractions constatées par les radars automatiques français concernaient des véhicules immatriculés en Italie, dont 150 000 dans les Alpes-Maritimes.

Pour Emmanuel BARBE « Il s’agit d’une mesure indispensable pour lutter contre les excès de vitesse, cause majeure d’accidentalité routière, mais aussi d’un pas supplémentaire vers l’égalité de traitement entre conducteurs français et étrangers, que le Comité interministériel de la sécurité routière du 2 octobre dernier a voulu mieux assurer ».

Enfin, il a assisté à des contrôles routiers coordonnés par la Gendarmerie sur l'autoroute A8 et la Police nationale sur la route métropolitaine 6202. Bilan de l’opération : 68 infractions ont été constatées dont 32 pour vitesse excessive.

photo 1

photo 2

photo 3

photo 4

photo 5

photo 6

photo 7

photo 8