Les services de l'État en images

Hommage aux policiers Morts pour la France

 

MM. Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes et Marcel Authier, Contrôleur général, Directeur départemental de la sécurité publique, ont présidé ce jeudi 26 mai 2016 la cérémonie en mémoire des policiers morts pour la France, en présence notamment de MM. Éric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, Philippe Pradal, 1er adjoint au maire de Nice, représentant le Maire de Nice et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Pierre-Paul Léonelli, Conseiller régional, représentant le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jean-Philippe Nahon, Directeur départemental de la Police aux Frontières et Philippe Frizon, Chef de l’Antenne de la Police Judiciaire de Nice.

Au cours de cette cérémonie, qui s’est déroulée au monument aux Morts de la Police, Caserne Auvare à Nice, le Préfet a remis des médailles de bronze pour actes de courage et de dévouement » aux :

- Gardien de la Paix Houaria Amier,

- Gardien de la Paix Sandrine Terminet,

- Gardien De La Paix Xavier Davaic,

- Gardien de la Paix Grégory Juraga,

- Adjoint de Sécurité Morgan Reviller,

- Gardien de la Paix Alban Amoros,

- Adjoint de Sécurité Loïc Cool

et des médailles d’honneur de la Police nationale.

Avant les dépôts de gerbes, le Préfet a lu le message de M. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur :

« Une nouvelle fois, nous voici rassemblés, pour nous souvenir des policiers Morts pour la France et pour rendre hommage à leur esprit de sacrifice.

Dans notre Histoire, à chaque fois que la République a été menacée, il s'est toujours trouvé des femmes et des hommes appartenant aux forces de l'ordre pour la défendre. A chaque fois que la France a été frappée au cœur, il s'est toujours trouvé des policiers et des gendarmes pour verser leur sang pour elle.

Ce fût le cas, voici plus de 70 ans, lorsque de nombreux policiers et agents du Ministère de l'Intérieur participèrent à la Libération de la France occupée par les nazis. 167 policiers de la Préfecture de Police perdirent ainsi la vie, dans des combats héroïques pour libérer Paris en août 1944.

Mais c'est dans l'ensemble du pays, en Métropole comme outre-mer, dans nos villes et dans nos villages, que demeure le souvenir de ces serviteurs de l'Etat, morts pour un idéal : la République.

Au cours des douze derniers mois, six policiers ont perdu la vie en service ou en mission, souvent dans des conditions particulièrement violentes.

En 2015, le courage des femmes et des hommes qui composent les forces de l'ordre a été, une fois de plus, mis à rude épreuve. Par deux fois, en janvier et en novembre, des attentats d'une gravité sans précédent ont, en effet, été commis sur notre sol, provoquant la mort de 147 victimes et faisant des centaines de blessés.

Jamais, au cours de notre histoire récente, la menace terroriste n'a été, dans notre pays, aussi élevée qu'aujourd'hui. Les Français éprouvent, à l'égard des policiers et des gendarmes, une immense reconnaissance et une profonde gratitude pour l'engagement et le dévouement dont ils ont fait preuve en ces journées tragiques.

L'hommage que nous rendons à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie est aussi l'occasion pour moi de saluer les policiers et les gendarmes qui ont été les premiers à se rendre sur les différents lieux des attentats en janvier, comme en novembre. Chacun d'entre eux, a réagi, dans ces circonstances dramatiques, avec un très grand courage. Mais aussi, avec beaucoup de sang froid et de professionnalisme face à une horreur sans nom.

En toutes circonstances, face aux crises du quotidien comme aux menaces les plus graves, vous êtes en première ligne pour défendre l'état de droit et la sécurité de nos concitoyens. Contre toutes les violences, vous êtes notre plus solide rempart. Plus que jamais, l'autorité de l'Etat, que vous incarnez, est une condition de la cohésion nationale, de l'exercice de nos libertés et du respect de la loi républicaine.

A chacun d'entre vous, en cette journée de recueillement patriotique, je veux exprimer mon estime, ma confiance et mon indéfectible soutien.

Vive la Police Nationale, vive la République, vive la France ! »

photo 1

photo 2

photo 3

photo 4

photo 5

photo 6

photo 7

photo 8

photo 9

photo 10

photo 11

photo 12