Les services de l'État en images

Plus de 200 véhicules contrôlés à l'Aéroport Nice Côte d'Azur

 

Le marché des professionnels de l’immobilier (MIPIM) qui ouvrira le 15 mars 2016 à Cannes augmente l’afflux des congressistes qui transitent par la zone aéroportuaire de Nice.

A cette occasion, les effectifs de la Direction départementale de la Sécurité Publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique), de la Direction départementale de la Police Aux Frontières (DDPAF), de la Direction Départementale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation du Travail et de l'Emploi (DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi), de la Direction de la Protection des Populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations), de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement), ont été déployés dans l'après-midi du 14 mars 2016, aux abords de l’aéroport Nice Côte d'Azur.
 
Cette opération de contrôles conjoints a été menée dans le cadre de la lutte contre l’exercice illégal et le travail illégal dans le champ du transport public particulier de personnes, en présence de M. François-Xavier Lauch, Sous-Préfet, Directeur de Cabinet.
 
Au cours de cette opération, 241 VTC, 40 TAXIS et 10 LOTI (*) ont été contrôlés. Parmi les infractions constatées : 27 infractions à la signalétique sur VTC, 9 infractions au code de la route sur VTC, 1 défaut de licence sur LOTI et 1 absence d’identification d’entreprise sur LOTI.
 
 
(*) LOTI : les LOTI (qui tirent leur nom de la loi d’orientation des transports intérieurs datant de 1982) n’ont pas le droit de prendre un charge un seul passager. Ces transporteurs sont théoriquement dédiés au transport collectif et doivent accepter uniquement des groupes
 « composés d’au moins deux personnes » . Ils peuvent véhiculer jusqu’à neuf personnes, chauffeur inclus.

photo 1

photo 2