Direction des ressources

Pôle ressources humaines

 
 

Le chef de pôle – qui seconde le directeur - anime les différents bureaux placés sous son autorité. Un chargé de mission est placé auprès de lui afin de porter certains dossiers transversaux (plan prévention RPS, expertise, veille juridique …).

Bureau des ressources humaines

  •  pilotage des effectifs et de la masse salariale ; préparation du budget et des plans de charge relatifs à la gestion prévisionnelle des effectifs ;
  •  animation du dialogue social de la préfecture et organisation de réunions régulières du comité technique de la préfecture ainsi que des réunions conjointes des CT des directions départementales interministérielles (DDI) et de la préfecture ;
  •  gestion statutaire et mise à jour du système d'information des ressources humaines (SIRH DIALOGUE) pour chaque agent permanent et non permanent de la préfecture (prise en compte des promotions d'échelon ou de grade, des réductions d'ancienneté, des entretiens professionnels ...) ;
  •  mise en œuvre de la mobilité interne (charte de mobilité) et externe (mutations régionales et nationales, détachement...) ; fonction de conseil – en lien avec le conseiller mobilité carrière - auprès des agents et des personnels extérieurs ;
  •  veille juridique et communication RH (actualisation de l’intranet, BRH info) ;
  •  gestion et calcul des éléments de rémunération, du régime indemnitaire fixe et variable et transmission de pré-liquidation aux services du SGAMI Sud Est ;
  •  gestion du temps de travail, des congés ( dont le compte épargne temps) et des absences ;
  •  fonction de conseils au profit du collectif de travail ;
  •  recrutement et suivi des personnels vacataires, apprentis et services civiques ;
  •  constitution des dossiers de retraite aux fins de transmission aux services régionaux compétents pour leur instruction ;
  •  gestion des accidents de travail et de leurs conséquences (passage en commission de réforme, remboursement des frais engagés, analyse de demandes d'allocation d'invalidité...) ainsi que des arrêts de travail liés à la maladie (ordinaire, de longue durée ou de longue maladie) ;
  •  application et suivi des mesures disciplinaires ;
  •  traitement des frais de déplacements des agents à l'occasion de leurs missions professionnelles ainsi que des remboursements des frais de changement de résidence.

Bureau de la formation et des concours

  •  élaboration, mise en œuvre et animation du plan local de formation et gestion de frais logistiques liés aux formations suivies par les agents ;
  •  pilotage et coordination de la formation interministérielle au niveau départemental ;
  •  suivi des concours (préparation, aide logistique...) ;
  •  veille juridique et communication interne (actualisation de l'Intranet notamment) ;
  •  gestion des stagiaires (lycéens, universitaires, élèves IRAInstituts régionaux d'administration).

Service départemental d’action sociale

  •  animation du dialogue social en matière d'action sociale, d'hygiène et de sécurité ; organisation des réunions de la commission locale d'action sociale et du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ; suivi et mise en œuvre des actions et mesures préconisées par ces structures ;
  •  suivi et gestion des subventions d'action sociale au profit des personnels de la préfecture et de police du département des Alpes-Maritimes ;
  •  gestion des dossiers liés à la restauration sociale (restaurant inter-administratif, espaces sociaux de restauration, versements des subventions afférentes...) ;
  •  suivi des demandes de financement de berceaux en crèches et fonction de conseil auprès du collectif de travail de la préfecture et des services de police ;
  •  animation de la fonction de correspondant logement pour la préfecture des Alpes-Maritimes ;
  •  rédaction et mise à jour du document unique d'évaluation des risques professionnels ;
  •  pilotage du plan d'actions et de prévention des risques psycho-sociaux ;
  •  organisation régulière des visites des agents de la préfecture auprès de la médecine de prévention et accès à l'aide psychologique quand cela est nécessaire ;
  •  organisation de l'arbre de Noël mutualisé avec les directions départementales interministérielles ;
  •  suivi budgétaire des différentes actions relevant de l'action sociale (307, 216, 148, 176) ;
  •  animation du réseau des assistants de prévention ;
  •  veille juridique et communication interne (actualisation de l’Intranet notamment).