Son activité

Sites Natura 2000 : une richesse à préserver

 
 
Sites Natura 2000 : une richesse à préserver

Gentiane de Ligurie (crédit S. Sant)

Le réseau Natura 2000 est un ensemble de sites naturels européens, terrestres et marins, identifiés pour la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou végétales, et de leurs habitats.

 Natura 2000 concilie préservation de la nature et préoccupations socio-économiques. En France, le réseau Natura 2000 comprend 1758 sites.

L’objectif ultime est de veiller à ce que les espèces et les types d’habitats protégés parviennent à un état de conservation favorable et que leur survie à long terme soit considérée comme garantie dans l’ensemble de leur aire de répartition en Europe.

La directive Habitats Faune Flore adoptée en 1992 a pour objectif d’harmoniser au niveau européen la conservation biologique des espaces naturels. Sa nouveauté réside dans le fait de prendre en compte , au sein des zones délimitées selon des critères scientifiques, les activités humaines, dans une perspective de développement durable. Autrement dit de concilier les dimensions scientifiques avec les réalités culturelles, économiques et sociales des territoires.
La Commission européenne a laissé aux Etats membres le choix de la procédure, que ce soit pour l’identification des sites ou les modes de gestion à adopter.

Afin que les partenaires s’approprient les enjeux de Natura 2000, et à travers ceux-ci les enjeux de la biodiversité et du développement durable de nos territoires, la France a choisi la concertation : citoyens, élus, agriculteurs, forestiers, chasseurs, pêcheurs, propriétaires terriens, associations, usagers et experts sont désormais associés à la gestion de chaque site. La participation active de l’ensemble des acteurs locaux et le dialogue au sein des comités de pilotage (CoPil) permettent à chacun de mieux comprendre à la fois les enjeux de conservation du patrimoine naturel et les enjeux socio-économiques du territoire, de partager des objectifs et finalement de construire une gestion de la nature fondée sur les savoirs des acteurs locaux. La sous-préfecture Nice montagne est associée aux CoPil des sites Natura 2000 de son ressort territorial.

Dans les Alpes-Maritimes, le réseau Natura 2000 comprend les suites suivants : Entraunes et Massif du Lauvet d'Ilonse et des Quatre Cantons - Dome de Barrot - Gorges du Cians gérés par la Communauté de communes des Alpes d'Azur ; Sites à chauves souris de la Haute Tinée, Adret de Pra Gaze, Sites à Spéléomantes de Roquebillière, Brec d'Utelle, Gorges de la Vésubie et du Var - mont Vial - mont Férion, Vallons obscurs de Nice et de Saint Blaise et Cap Ferrat gérés par la Métropole Nice Côte d'Azur ; Cap Martin, La Bendola, Mont Chajol, Marguareis - La Brigue - Fontan – Saorge, Sites à chauves souris de Breil-sur-Roya et Vallée du Carei - collines de Castillon gérés par la Communauté d'agglomération de la Riviera Française ; Mercantour géré par le Parc National du Mercantour ; Baie et cap d'Antibes - îles de Lerins géré par la commune d'Antibes ; Préalpes de Grasse, Rivière et gorges du Loup, Dôme de Biot gérés par la Communauté d'agglomération Sophia Antipolis ; Gorges de la Siagne géré par le syndicat intercommunal et interdépartemental à vocation unique de la Haute Siagne ; et Basse Vallée du Var et Corniches de la Rivièra gérés par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes.

A titre d'illustration, les sites animés par la Communauté d’Agglomération de la Riviera Française (CARF) possèdent une richesse exceptionnelle en termes de biodiversité.

622 espèces animales dont 71 protégées et 60 espèces végétales dont 32 protégées y sont recensées par le Muséum National d’Histoire Naturelle. Plusieurs de ces espèces sont très rares, uniques en France, voire dans le Monde ! Ces sites, des hauts sommets du Mercantour jusqu’aux fonds marins du Cap Martin, sont tous désignés pour leur intérêt écologique remarquable qui s’explique par :

  •  une situation exceptionnelle, à la croisée des influences alpines et méditerranéennes ;
  •  un relief très contrasté, des sommets jusqu'à la mer ;
  •  des milieux naturels variés, alternant plateaux calcaires, prairies, forêts, garrigues, falaises, vallées encaissées et cours d’eau, jusqu’au monde sous-marin.

Envie d’en savoir plus sur Natura 2000 et la richesse des sites de la CARF ? Visitez son site : http://riviera-francaise.n2000.fr/