Industrie

Industrie

 
 
Industrie

L’industrie est le secteur économique où l’énergie a un impact direct sur la compétitivité des entreprises et donc sur la décision même de production ou d’arrêt de production. Ce secteur économique a porté ses investissements d’efficacité énergétique et de décarbonation dans ses procédés à un niveau élevé, réduisant ainsi son intensité énergétique de 40 % depuis
1990.

L’industrie, dans le contexte actuel, continue de s’engager sur la voie de la sobriété énergétique, sans dégradation du volume de production, et au-delà même des procédés de production.

  • Poursuivre l'optimisation des consommations énergétiques des procédés de production

Massifier les actions d’audit énergétique et déployer des solutions de management et d’optimisation de l’énergie

Les audits énergétiques et les diagnostics d’efficacité énergétique sont clés pour identifier et profiter des gisements de sobriété sur les processus de production industrielle.

De nombreuses initiatives existent auprès d’acteurs comme Bpifrance, l’Ademe, les CCIChambres de commerce et d'industrie,
les centres techniques industriels (CETIM). La plateforme Je décarbone recense ces prestations et organise des ateliers nationaux et régionaux pour faire se rencontrer les acteurs de l’économie d’énergie, offreurs et demandeurs. Elle permet en outre d’identifier la part de contenu local des offres des solutions proposées.

Engager plus significativement des investissements à retour sur investissement rapide pour les économies d’énergie

Sur la base notamment des audits de performance mentionnés ci-dessus, plusieurs investissements permettent de réaliser rapidement des économies d’énergie :

  • systèmes de management de l’énergie,
  • capteurs,
  • isolation thermique des réseaux de chaleur,
  • étanchéité des réseaux…

L’apport des dispositifs publics de soutien tels que les CEE, les aides directes des appels à projet décarbFlash permettent de réduire le temps de retour sur investissement.

Par ailleurs, dans un contexte de tensions sur les approvisionnements en électricité et en gaz, une planification des maintenances et des plans de production adaptée peut réduire les consommations d’énergie lors des périodes de tension sur le réseau national. Les industriels énergo-intensifs s’engagent, dans la mesure des flexibilités offertes par leurs procédés, à renforcer le calage de leurs plans de production en fonction des signaux de tension signalés notamment par le dispositif ÉcoWatt.

  • Réduire le consommation d'énergie des transports et de la logistique

France logistique et ses membres ont identifié plusieurs mesures qui pourraient être rapidement mises en place en matière de sobriété.

Pour l'immobilier logistique

Réduire la consommation énergétique de l’éclairage : généraliser l’usage des LED, parfois avec détection de présence, et réduire,
voire éteindre la nuit, l’éclairage des enseignes lumineuses et, sous réserve des contraintes de sécurité, celui des bâtiments.

Réduire la consommation énergétique du chauffage : consignes de température pour l’ensemble des bureaux (climatisation à partir de 26 °C, chauffage en deçà de 19 °C), fermeture des portes de quais.

Optimiser, en tenant compte des contraintes opérationnelles, les recharges de batteries (véhicules, chariots), en évitant les plages horaires les plus tendues (8 h-13 h, 18 h-20 h).

Pour les transports de marchandises

Développer les formations à l’écoconduite.

S’assurer d’un entretien optimal des véhicules.

Renforcer les démarches permettant d’optimiser les livraisons, notamment par l’équipement des entreprises en logiciels d’optimisation de tournées.

Encourager les professionnels du secteur à utiliser des outils d’aide à la conversion des flottes comme : verdirmaflotte.fr