Révision du plan de protection de l'atmosphère dans le département des Alpes-Maritimes

 
 
Révision du plan de protection de l'atmosphère dans le département des Alpes-Maritimes

Communiqué de presse du 18 mars 2022

Depuis la mise en place du premier plan de l’atmosphère en 2007, la qualité de l’air dans les Alpes-Maritimes s’est sensiblement améliorée. Ces avancées positives sont le fruit des politiques européennes et nationales qui ont notamment permis de réduire les émissions des industries ainsi que celles des véhicules routiers au travers des normes EURO. Elles sont aussi le fruit de la mise en œuvre de projets locaux volontaristes par les collectivités et les acteurs économiques du territoire.

Ces avancées notables doivent encore faire l’objet d’améliorations au bénéfice de la qualité de l’air respirée par les habitants des Alpes-Maritimes. Dans cet objectif, un engagement collectif fort s’est mis en place pour réviser le plan de protection de l’atmosphère. De nombreuses études sanitaires et économiques montrent ainsi que le coût de l’inaction est nettement supérieur aux investissements nécessaires visant à limiter les émissions de polluants et respecter les seuils préconisés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

La mobilisation de tous, amorcée dans le cadre des travaux et ateliers du PPA, doit se poursuivre et sera nécessaire pour relever collectivement le défi qui nous attend : déployer des moyens d’alimentation énergétique plus propres des navires à quai, poursuivre les efforts engagés pour la baisse des émissions liées au transport aérien, accélérer le report modal vers l’utilisation de transports en commun plus propres, agir en faveur de la pratique du vélo, créer une voie circulable sur l’A8 pour les transports en commun interurbains, favoriser l’usage de véhicules plus propres via la mise en place de maillages de stations d’alimentation (électriques,GNV), réduire les émissions des incinérateurs, favoriser le renouvellement des appareils de chauffage au bois peu performants ou encore faire évoluer les pratiques et dérogations permettant le brûlage des déchets verts.

A l’issue d’une démarche collaborative, et malgré le contexte sanitaire récent, le nouveau plan de protection de l’atmosphère des Alpes-Maritimes est adopté. Construit autour de 20 challenges, déclinés en 53 actions concrètes, il doit permettre dès 2025, par la transversalité des actions portées par les différents acteurs, d’atteindre zéro habitant exposé à des dépassements de valeurs limites de qualité de l’air et ambitionne de se rapprocher rapidement des seuils préconisés en 2005 par l’Organisation Mondiale de la Santé.

M. Bernard GONZALEZ, préfet des Alpes-Maritimes, remercie la mobilisation de tous, amorcée dans le cadre des travaux et ateliers du plan de protection de l’atmosphère. Cette synergie se poursuivra et sera nécessaire pour relever collectivement le défi qui nous attend.

Pour plus d’informations, le plan de protection de l’atmosphère est consultable sur le site de la DREAL PACA :
https://www.paca.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20220208_ppa06web.pdf