Alpes-Maritimes : 1 premier lauréat au titre de l’appel à projets « Écosystèmes territoriaux Hydrogène » du Plan de relance

 

Cet appel à projets est encore ouvert : vous avez jusqu'au 14 septembre 2021 pour candidater sur le site de l'ADEME.

Dans le cadre de sa stratégie nationale pour l’« hydrogène vert », l’État engage 7 milliards d’euros jusqu’en 2030 pour décarboner le transport routier, ferroviaire, maritime et aérien. Au service de la transition écologique, cette stratégie Hydrogène a pour objectif de donner à la France une position de leader sur un secteur stratégique dans les années à venir, en accélérant la production et les usages de l’hydrogène décarboné dans les territoires.

Dans ce cadre, l’Agence de la transition écologique (ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) accompagne depuis 2018 le déploiement d’écosystèmes hydrogène dans les territoires. Les premiers appels à projets mobilité hydrogène lancés depuis 2018 ont permis le soutien de 19 écosystèmes pour 98 M€.

L’appel à projet Écosystèmes territoriaux Hydrogène

Le dispositif France Relance, à travers l’appel à projets Écosystèmes territoriaux Hydrogène, s’inscrit dans la suite de cette dynamique. Doté de 275 M€ pour la période 2021-2023, dont 75 M€ de financement du Plan de relance, ce nouvel appel ambitionne de consolider la filière industrielle française Hydrogène et de faire émerger les infrastructures de production d’hydrogène bas carbone et renouvelable qui alimenteront les industries de demain.

La première vague de candidatures, clôturée en décembre 2020, a abouti à la présélection de 7 projets. Parmi eux, la région Provence-Alpes-Côte d’Azur compte 1 lauréat, localisé dans les Alpes-Maritimes : Cannes Lérins H2.


Le projet de Cannes Lérins H2

La communauté d'agglomération Cannes Pays de Lérins porte un projet ambitieux, visant à déployer un réseau de stations de production et de distribution d'hydrogène sur la façade méditerranéenne à destination d'usages terrestres et maritimes. La première phase du projet, en partenariat avec HYNAMICS, consiste en la mise en place d'une production d'hydrogène par électrolyse pour alimenter une partie de la future flotte de bus ainsi que les premières bennes à ordures ménagères hydrogène de l'agglomération.