Archives 2015

Des acteurs engagés pour les droits des femmes

 
 
photo

A l’occasion de la journée internationale de la femme, M. Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes, a reçu samedi 7 mars 2015 au palais préfectoral, des acteurs associatifs niçois ainsi que des femmes témoignant de leur parcours.
 M. Pascal Nappey, Directeur départemental adjoint de la Cohésion sociale ainsi que Mme Natcaha Himelfarb, chargée de mission aux droits des femmes et à l’égalité, ont animé cette rencontre.
 
 Il s’agissait pour les représentants d’ALC (Accompagnement Lieux d’accueil Carrefour éducatif et social) et du CIDFF (Centre d’Information du Droit des Femmes et des Familles) de présenter leur projet commun autour du parcours des femmes victimes de violence.
 
Pour ces victimes, fragilisées par leur situation, épuisées moralement, meurtries et soucieuses de protéger leurs enfants, l’État se doit d’organiser avec les professionnels de terrain une prise en charge efficace et pragmatique.
 
C’est tout l’enjeu de ce nouveau dispositif PHAT (Projet d’hébergement et d’accueil temporaire) qui permettra à ces femmes de bénéficier tout à la fois d’un hébergement en cas de nécessité de mise à l’abri par ALC et d’un accompagnement juridique, psychologique et social par le CIDFF.
 
Parallèlement, elles pourront être soutenues dans leur démarche de dépôt de plainte car il est indispensable que les actes de violences conjugales ne restent pas impunis. La parole des femmes présentes autour de la table, dont l’une était accompagnée de son tout jeune fils, a permis de montrer toute la force et le courage nécessaire pour se sortir de ces situations d’emprise et dépasser la culpabilité et la honte.
 
L’importance d'apporter un soutien psychologique aux enfants exposés à ces violences a aussi été mise en évidence.
 
Les représentants d'un centre d’hébergement et d’insertion (CHRSCentre d'hébergement et de réinsertion sociale) et d'un centre maternel ont également pu échanger avec M. Le préfet sur leurs expériences. 

Les résidentes présentes ont affirmé leur volonté d’être libre et leur attachement aux valeurs de la République française.

L’émotion et le courage de ces femmes, l’engagement des acteurs de terrain et le rôle fondamental de l’État dans la lutte pour l’égalité ont fait de ce moment de convivialité et de partage un temps fort de cette journée dédiée à toutes les femmes.