Archives 2015

La sécurité routière : une priorité et une urgence

 

Le comité interministériel à la sécurité routière du 7 juillet 2004 a décidé la création d'une maison de la Sécurité routière par département afin de répondre aux besoins d'informations et d'accueil des citoyens et des acteurs locaux concernés par cette problématique.

Après celle d'Antibes, il a été décidé d'en ouvrir une autre dans le moyen et haut pays.

Aussi, MM. Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes, et Michel Meïni, Maire de La Gaude, ont inauguré la Maison du Droit et de la Sécurité routière de La Gaude le 8 septembre 2015, présidée par Mme Aline Salusbury.

Cette manifestation s'est déroulée en présence notamment de Mme Dominique Estrosi-Sassone, Sénateur des Alpes-Maritimes, MM. Joseph Ségura, Conseiller départemental, Maire de Saint-laurent-du-Var, et Jean-Louis Trani, animateur de la Maison de la Sécurité routière.

M. le Préfet, accompagné de son Directeur de Cabinet, M. François-Xavier Lauch, est revenu à cette occasion sur les chiffres de l'accidentalité (34 morts à ce jour en 2015 contre 38 en 2014) et sur les décès de trois conducteurs de deux-roues sur nos routes ce week-end des 5 et 6 septembre. « Chaque mort est un drame absolu, sans compter les traumatismes et blessures inguérissables ».
Les principaux facteurs des accidents mortels sont encore trop souvent présents : vitesse, défaut de maîtrise, alcool, usage de stupéfiants et non-respect de la réglementation.
Il faut également noter la sur-représentation dans notre département dans la mortalité des piétons et des conducteurs de deux-roues (les 2/3).

Il n'y a pas de petite négligence sur la route : regarder ne signifie pas être vu.

Certains signes laissent présager une situation dangereuse. Les détecter, c’est anticiper le danger et pouvoir l’éviter. Par exemple, soyez attentif aux roues avant des véhicules : en cas de déboîtement ou de changement de file, elles seront les premières à vous prévenir. Une demi seconde de gagnée, c’est peut-être l’accident évité…

De manière générale :

- Méfiez-vous de chaque endroit où il risque d’y avoir un conflit d’usagers (carrefours, intersections, passages, sorties de chemin, carrefours à sens giratoire… etc.) ;
- Restez vigilant à l’égard des véhicules qui vous entourent (devant, derrière, à gauche, à droite) d’où l’importance des rétroviseurs ;
- A l’arrêt, faites attention au véhicule qui vous suit (aura-t-il le temps de freiner ?) ;
- Soyez attentif au piéton, qu’il soit placé entre deux voitures ou à proximité de passages protégés ;
- Soyez aussi attentif à l'attitude des autres usagers de deux-roues, motorisés ou non.
- Adaptez vos équipements : on ne conduit pas un deux-roues en tee-shirt et tongs, comme on le voit malheureusement trop souvent.

La sécurité routière est l'affaire de tous, adoptez une conduite responsable :
Nous avons trop tendance à incriminer les pouvoirs publics en oubliant de regarder nos propres comportements.

photo 1

photo 2

photo 3

photo 4

photo 5