Archives 2015

Suites des incidents survenus lors du match de football OGC NICE / EVIAN

 
2

Une réunion a rassemblé mardi 7 avril autour du Préfet des Alpes-Maritimes les principaux acteurs de la sécurité : Préfecture, Ville de Nice, Club OGC Nice, Nice Eco Stadium (NES), Division Nationale de Lutte contre le Hooliganisme (DNLH), Direction Départementale de la Sûreté Publique (DDSPdirection départementale de la sécurité publique). Le Procureur de la République participait à cette réunion.

Les incidents survenus samedi ont été rappelés avec précision : un groupe d'environ 200 supporters, pour un motif futile, a quitté la tribune Sud pour se diriger vers la tribune présidentielle, dans un contexte d'animosité à l'égard des dirigeants du club.

La réactivité et l'efficacité des policiers de la sécurité publique ont stoppé le groupe. Or tout mouvement de foule est potentiellement dangereux, compte tenu des comportements irrationnels qui peuvent alors se donner libre cours.

Les participants à la réunion sont convenus qu'il convenait en priorité d'identifier et de
 sanctionner avec la plus grande fermeté, administrativement et pénalement, les individus responsables de ces incidents. Le Préfet a demandé au club une pleine coopération. Il faut noter qu’à ce jour 26 interdictions de stade sont actives et 10 en cours d’examen.

Il convient également de :

- tenir un discours commun de fermeté sans ambiguïté vis-à-vis des fauteurs de trouble ;

- progresser dans l'encadrement et la formation professionnelle des stadiers grâce à l'intervention de cadres de la Police nationale et à l'organisation d'exercices de mise en situation ;

- relancer les travaux avec la société NES pour envisager quelques équipements nouveaux et améliorer encore la coopération des acteurs de la sécurité, en ayant à l’esprit le fait que le stade a été agréé par l’UEFA et doit rester un stade ouvert.

Les incidents de samedi, dont la gravité est fort heureusement demeurée très limitée grâce à l'action de la Police nationale, ont causé un véritable préjudice au Stade et à l’image sportive de la Ville de Nice.
 ***

L'ensemble des partenaires entendent faire prévaloir la réalité, qui est celle d'une immense majorité de spectateurs qui aiment le sport et en partagent l'éthique. Ils mettront donc tous les moyens utiles en œuvre pour que les grands événements sportifs soient d'abord des moments de convivialité, de respect mutuel et de fête dans l'un des plus beaux stades de France.

photo 1

photo 2