EPISODE DE POLLUTION ATMOSPHERIQUE DANS LE DEPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES

 
 
Communiqué de presse du 25/02/2021

Une masse d'air en provenance du Sahara apporte des particules désertiques en grande quantité. Elles s'ajoutent à celles émises localement par diverses activités : industrie, trafic routier, chauffage. Le sable est lui-même très fin et donc irritant ; il accentue l’effet polluant des autres types de particules.

Jeudi 25 février 2021, le département des Alpes-Maritimes a été placé en procédure d’alerte de niveau 1 (vigilance tout public) pour la pollution aux particules fines. A compter du vendredi 26 février 2021, le département sera placé en procédure d’alerte de niveau 2 (vigilance renforcée tout public).

Pour rappel, il existe trois niveaux d’alerte : information-recommandation, niveau de vigilance 1 (actuel) et niveau de vigilance 2.

Recommandations comportementales pour l’ensemble de la population :

  • Réduisez les activités physiques et sportives intenses;
  • En cas de gêne respiratoire ou cardiaque prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin.

Pour les populations vulnérables ou sensibles, évitez :

  • Les déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords aux périodes de pointe;
  • Les sorties en début d’après-midi, en cas d’épisode de pollution à l’ozone.

Transports :

  • Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles et favorisez le recours au covoiturage et aux transports en commun;
  • Privilégiez pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo);
  • Différez, si possible, les déplacements pouvant l’être;
  • Les vitesses maximales autorisées sont abaissées de 20 km/h, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h.

Activités :

  • Reportez les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis...
  • Reportez les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux de sol.

Chauffage/brûlage :

  • Arrêtez, en période de chauffe, l’utilisation des appareils de combustion de bois ou charbon non performants (foyers ouverts, poêles acquis avant 2002);
  • Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage, climatisation);
  • Interdiction totale des brûlages à l’air libre.

Dans tous les cas, en cas de gêne respiratoire ou cardiaque :

  • Prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin (votre traitement médical pourra être adapté le cas échéant);
  • Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

Plus d’informations :
https://www.atmosud.org/