Archives 2014

La louveterie : une « vieille » institution au service de l’environnement et de nos concitoyens

 
photo 3

Adolphe COLRAT, Préfet des Alpes-Maritimes, a reçu hier au Palais les lieutenants de louveterie et la Fédération des Chasseurs avec Sylvie CENDRE, Sous-préfète Nice-Montagne.

Nommés par le Préfet, les lieutenants de louveterie, dont l’institution remonte à Charlemagne, concourent à la régulation et à la destruction des animaux sauvages susceptibles d’occasionner des nuisances.

Conseillers techniques de l’administration sur toutes les questions liées à la gestion de la faune sauvage, ils font remonter des informations de terrain qui sont autant d’éléments précieux d’appréciation de certaines situations.

Les remerciant de leur engagement, le Préfet a pu saluer le travail exemplaire de es bénévoles qui exercent, en particulier, un rôle fondamental dans la problématique du sanglier de la bande côtière et dans la mise en place du Plan Loup.

S’agissant du loup, le Préfet a fait part de la volonté de Madame Ségolène ROYAL, Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, de donner plus d’efficacité aux mesures nécessaires de prélèvement, compte tenu des attaques répétées dont sont victimes les éleveurs.

photo 1

photo 2

photo 3