Les services de l'État en images

Les anciens combattants : mémoire et solidarité

 

Mardi 12 janvier 2016, le Conseil départemental pour les anciens combattants et pour la mémoire de la Nation, réuni au Centre administratif sous la présidence de M. François-Xavier Lauch, Sous-Préfet, Directeur de Cabinet, a été renouvelé pour une durée de quatre ans.
Lieu de dialogue privilégié du monde combattant départemental, ce Conseil regroupe les associations représentatives des différentes générations du feu ainsi que les associations œuvrant pour le maintien du lien entre le monde combattant et la Nation.
Nous avons rencontré trois de ses membres :

Rémy Giacchero (Directeur départemental de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre - ONACVG) expliquez-nous les missions du Conseil :
"L’ONACVG est le garant de la mise en œuvre des droits à reconnaissance et à réparation reconnus à ses ressortissants. Il est également l’un des opérateurs essentiels de la politique mémorielle de l’État. Enfin il s’engage sur le terrain de la citoyenneté et de la défense des valeurs de la République. Le conseil départemental pour les anciens combattants et pour la mémoire de la Nation a pour mission de décliner la politique nationale au niveau départemental, les décisions prises par le conseil d’administration de l’ONACVG. C’est par lui que sont accordées des aides financières aux ressortissants les plus démunis et qu'est valorisé le patrimoine historique local".

Jean Biancotto, vous venez d'être réélu vice-président du conseil départemental de l'ONACVG. Selon vous, quel message de mémoire peuvent porter les anciens combattants aux nouvelles générations ?
"Les anciens combattants engagés au sein du conseil départemental de l’ONACVG et des différentes associations sont porteurs d’un message de paix. Ils veulent dire aux plus jeunes qu’il ne faut pas oublier le sacrifice des anciens et qu’il est nécessaire de rester vigilant pour ne pas que les valeurs de la République soient menacées par les outrages de notre temps".

Enfin, Joseph Lavalle, doyen du conseil, qui a participé au second conflit mondial, nous a expliqué les grands enjeux des prochaines années pour le monde combattant :
"L’ONACVG est fortement impliqué dans les cycles mémoriels concernant les grands conflits du XXème siècle. L’année 2016 mettra notamment en lumière la bataille de Verdun mais également le centenaire de l’Office lui-même. Un autre enjeu majeur est de pouvoir intégrer au sein de l’Office les nouveaux ressortissants (OPEX) qui en sont l’avenir quand les 2ème génération du feu (39-45 et Indochine) et 3ème génération (Afrique du Nord) s’éteindront."

photo 1

photo 2

photo 3

photo 4