Intempéries octobre 2015 : coordination de l'aide aux entreprises sinistrées

 

M. Adolphe COLRAT, Préfet des Alpes-Maritimes, a réuni, lundi 5 octobre 2015, avec les représentants des présidents des conseils régional et départemental, les trois présidents des chambres consulaires (Chambre de Commerce et d’Industrie Nice-Côte-d’Azur, Chambre de Métiers et de l’Artisanat, Chambre d’Agriculture). Un objectif partagé: aider les entreprises sinistrées à surmonter le plus rapidement possible les difficultés liées aux intempéries exceptionnelles de la nuit de samedi à dimanche. Etaient présents les représentants des banques et des sociétés d’assurances, mais également le directeur de la Banque de France, la directrice régionale de la Caisse des Dépots et Consignations (CDCCaisse des dépôts et consignations) et le représentant de BPI.

Les services de l’Etat compétents (directeurs de la direction départementale des finances publiques, du travail (DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi) et des territoires et de la mer (DDTMdirection départementale des territoires de la mer) participaient également à cette réunion.
Tous ces partenaires ont manifesté leur volonté d’agir ensemble, solidairement, pour faciliter la reprise des activités économiques, en partageant toute l’information utile et en coordonnant leurs actions.

Depuis hier les chambres consulaires visitent les entreprises sinistrées pour recueillir leurs besoins et faire une première évaluation des dégâts qu’elles ont subis.

La Région et le Département ont d’ores et déjà annoncé leur intention de débloquer des fonds d’aide à hauteur respectivement de 4 et 5M€.
Les services de l’Etat examineront quant à eux chaque situation individuelle et mettront en oeuvre des reports de charges ou le dispositif de l’activité partielle. Le secteur bancaire et les établissements financiers publics aideront les entreprises par des prêts adaptés.

Les compagnies d‘assurance joueront leur rôle en accélérant les indemnisations, notamment dans les communes qui figureront dans l’arrêté interministériel portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle, que le Conseil des Ministres adoptera dès ce mercredi.

Les trois chambres consulaires ont commencé à déployer conjointement leurs collaborateurs auprès des entreprises sinistrées avec l’objectif de simplifier au maximum leurs démarches par la création d’un guichet unique.
Tous ces efforts convergent vers un seul but : accompagner les entreprises sinistrées pour leur permettre de reprendre au plus vite une activité normale et ainsi sauver leurs emplois.

photo 1

photo 2

photo 3