Militaires blessés à Nice : courage et dévouement

 
photo

Le Préfet s'est ainsi exprimé en substance :

« Le courage ce n'est pas l'inconscience face au danger.

Le courage ce n'est pas la témérité.

Le courage c'est un risque assumé en toute connaissance de cause avec professionnalisme, avec des réflexes acquis par l'expérience et l'entraînement, avec discipline, et un avec un esprit de solidarité au sein de l'équipe.

Et j'ajouterai qu'il n'y a de véritable courage qu'au service d'une cause juste et de l'intérêt général, sans quoi le courage ne serait qu'un héroïsme dévoyé.

C'est d'un courage véritable et d'une remarquable maîtrise dont ont fait preuve à Nice les trois militaires à qui je vais remettre dans quelques minutes, au nom du Ministre de l'Intérieur, la médaille d'or pour acte de courage et de dévouement.

Je tenais à leur manifester, dans cette cérémonie très simple et un peu solennelle notre reconnaissance, aux côtés des élus de la République ici représentés par M. Éric Ciotti, Député, Président du Conseil général et par M. Philippe Pradal, Premier adjoint au Maire de Nice, lui-même présent à cet instant à l'Assemblée nationale.

Aux côtés également de la Police nationale, de la Gendarmerie nationale, et de la Police municipale, qui œuvrent solidairement pour la sécurité de nos concitoyens, avec le concours des militaires engagés dans la cadre du plan Vigipirate et de l'opération Sentinelle.

J'ai pu mesurer dès hier le moral intact de nos trois militaires, leur modestie à l'égard de ce qu'ils avaient fait, et leur désir de retrouver au plus vite leur mission.

Ils ne manifestent aucune vanité et j'ai grand plaisir, au-delà de leurs personnes, à remercier au nom de nous tous l'ensemble des militaires engagés dans l'opération Sentinelle.

photo 1

photo 2

photo 3

photo 4