Archives 2014

Comité de revitalisation de Texas Instruments

 
 
Comité de revitalisation de Texas Instruments

A la fin de l’année 2012, le groupe Texas Instruments a restructuré une de ses divisions, entraînant la décision de fermeture du site de Villeneuve-Loubet.   Une procédure de licenciement collectif a été engagée. Au total 517 salariés étaient concernés. Un plan de sauvegarde pour l’emploi a été mis en œuvre portant sur 510 salariés.

Dès le 1er février 2013, un comité stratégique de suivi a été installé sous la présidence du Préfet, avec les élus directement concernés et les collectivités territoriales, avec deux objectifs :

1- le reclassement de la totalité des salariés licenciés;

2- une action de revitalisation économique visant à créer au moins autant d’emplois que ceux qui avaient été supprimés.

Un chargé de mission, Alain Chateau, a été désigné par l’État, la Communauté d’Agglomération Sophia-Antipolis et la société Texas Instruments pour mener cette action de revitalisation (recherche d’entreprises susceptibles de s’implanter; aide aux créateurs...).

Le 21 juin 2013, une convention de revitalisation a été conclue à cette fin entre l’État et la Société Texas Instruments prévoyant notamment l’aide financière d’un fonds de revitalisation.

Le projet d’étape réalisé après dix mois de mise en œuvre de la convention de revitalisation a permis au comité stratégique de constater que 452 personnes (sur 510 licenciés) disposaient d’ores et déjà d’une solution de reclassement identifiée (soit 88% de l’objectif).

Par ailleurs, au titre de la revitalisation des territoires, 587 créations d’emplois sont projetées d’ici juin 2015. 280 emplois ont déjà été effectivement créés.

Tout en se félicitant des premiers résultats très prometteurs obtenus, les partenaires réunis au sein du comité stratégique sont convenus de ne pas relâcher les efforts pour que l’ensemble des salariés licenciés retrouvent un travail, avec tout l’accompagnement nécessaire.

Ils partagent également l’ambition de faire de l’opération de revitalisation économique du site une réalisation exemplaire, illustrant la vitalité de l’ « écosystème » de Sophia Antipolis.